top of page
  • Photo du rédacteurM.JOVANOVIC

Que dit le DTU 59.1 concernant la contrôle de l'état de finition peinture ?

Dernière mise à jour : 26 mai


Travaux de peinture , contrôle de l'état de finition, rénovation appartement


Les grands principes de réception des travaux sont explicités : le texte spécifie que le contrôle de l'état de finition de peinture doit s'effectuer à 2 mètres, avec un éclairage incident normal (angle compris entre 70° et 100°). Le type d'éclairage est très précisément décrit : non rasant et non halogène, situé à plus de 2 mètres de distance, un peu en arrière au-dessus de l'observateur, d'une puissance maximale de 100 W.


Méthode 1 : Appréciation visuelle de la couleur


La dérive éventuelle de la couleur d'un revêtement est évaluée par comparaison visuelle des échantillons de couleur

définies au paragraphe 6.3.2 et le revêtement en oeuvre à réceptionner.



Méthode 2 : Mesure du brillant spéculaire


Les mesures sont faites de façon comparative entre les revêtements à réceptionner et les surfaces de référence.

L'ouvrage doit présenter un aspect de surface identique aux surfaces de référence.

Les tolérances admissibles sont, en fonction de l'état de finition recherché et du degré de brillant voulu.


*La finition tendue de peinture laque n'est exécutée que pour des travaux de finition spécifique non visés par ce document.



Méthode 3 : Contrôle des rechampissages


L'observation se fait à 2 m avec un éclairage incident normal (angles compris entre 70° et 110°).

En finition B : la ligne de rechampissage peut présenter quelques irrégularités.

En finition A : la ligne de rechampissage ne présente pas d'irrégularité.



Méthode 4 : Contrôle de l'aspect de surface


Les observations sont faites à 2 m avec un éclairage orienté de 70° à 110°.

L'aspect de surface est matérialisé par des surfaces de référence.



contrôle de l'état de finition peinture DTU

contrôle de l'état de finition peinture DTU

留言


bottom of page